L’attestation « savoir-nager », nouveau préalable aux activités nautiques dans le cadre scolaire

Il existait le test anti-panique, apparaît maintenant l’attestation « savoir-nager » !

Jusqu’ici, avant d’entamer des activités nautiques dans le cadre scolaire, les enfants se soumettaient au test dit « anti-panique ». Issu notamment de la circulaire n°200-075 du 31 mai 2000, ce test avait pour vocation « d’apprécier la capacité de l’élève à se déplacer dans l’eau, sans présenter de signe de panique, sur un parcours de 20 mètres, habillé de vêtements propres (tee-shirt et, si possible, pantalon léger, de pyjama par exemple) et muni d’une brassière de sécurité conforme à la réglementation en vigueur, avec passage sous une ligne d’eau, posée et non tendue ».

Depuis le décret n°2015-847 du 9 juillet 2015, il existe désormais l’attestation « savoir-nager ». Cette attestation est délivrée par le directeur de l’école ou le principal du collège, après validation du personnel ayant encadré la formation et assurer le passage du test, à savoir :

  • un professeur des écoles en collaboration avec un professionnel qualifié et agréé par le directeur académique des services de l’éducation nationale ;
  • au collège, un professeur d’éducation physique et sportive

Dans ce cadre, l’enfant doit ainsi :

  • à partir du bord de la piscine, entrer dans l’eau en chute arrière ;
  • se déplacer sur une distance de 3,5 mètres en direction d’un obstacle ;
  • franchir en immersion complète l’obstacle sur une distance de 1,5 mètre ;
  • se déplacer sur le ventre sur une distance de 15 mètres ;
  • au cours de ce déplacement, au signal sonore, réaliser un surplace vertical pendant 15 secondes puis reprendre le déplacement pour terminer la distance des 15 mètres ;
  • faire demi-tour sans reprise d’appuis et passer d’une position ventrale à une position dorsale ;
  • se déplacer sur le dos sur une distance de 15 mètres ;
  • au cours de ce déplacement, au signal sonore réaliser un surplace en position horizontale dorsale pendant 15 secondes, puis reprendre le déplacement pour terminer la distance des 15 mètres ;
  • se retourner sur le ventre pour franchir à nouveau l’obstacle en immersion complète ;
  • se déplacer sur le ventre pour revenir au point de départ.
  • savoir identifier la personne responsable de la surveillance à alerter en cas de problème ;
  • connaître les règles de base liées à l’hygiène et la sécurité dans un établissement de bains ou un espace surveillé ;
  • savoir identifier les environnements et les circonstances pour lesquels la maîtrise du savoir-nager est adaptée.

Cette attestation permet aux élèves de pratiquer, dans le cadre scolaire, des activités nautiques telles que le canoë-kayak, la nage en eau vive ou encore la voile, prévus aux articles A 322-42 et A 322-64 du Code du Sport.

Pour autant, il convient de noter que l’apparition de cette attestation « savoir-nager » ne rend pas obsolète le test anti-panique qui demeure en vigueur, et qui reste une alternative pour la pratique de ces activités nautiques.

 

Le département Droit du Sport

Derby Avocats

 

Source :

Décret n°2015-847 du 9 juillet 2015

Arrêté du 9 juillet 2015 NOR : MENE1514345A